Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des exemples de ce qui se passe à l'orphelinat

Publié le par Autour de Bohicon

  • Eskil et Victor, de l'ONG JPSEC, poursuivent nos actions avec engagement. L'activité d'apprentissage se poursuit à l'orphelinat.
  • Puis des cours de géométrie adaptée à la couture ont été dispensés et manifestement appréciés. Comment rendre les savoirs fondamentaux ludiques en les adaptant à une pratique concrète ,)
  • Enfin, un travail de réflexion et de partage avec les filles sur leur quotidien. Edifiant.

Faites vous une idée :

Ci dessous, des extraits du dernier message et quelques photos :

 

  1. "Cette semaine encore,  nous sommes allés prendre des nouvelles des enfants de l’orphelinat.

D’abord, cette semaine est consacrée aux examens probatoires de six(06) apprenties  du centre.

Sous la supervision  des Maîtresses couturières dépêchées par le Collectif des Artisans : c’est-à-dire la structure faitière et Organisatrice desdits examens, les six(06) candidates aidées par d’autres apprenties confectionnent des tenues de différents modèles selon les épreuves proposées par les Evaluateurs.  Ces examens qui ont débuté depuis lundi prendront fin demain et les candidates les plus aguerries bénéficieront le 29 Mars prochain de la remise de leurs parchemins."
 

2.  "Après notre visite aux apprenties en examen, nous avons continué les cours avec les apprenties restées au centre. L’enseignement du jour a porté sur les notions de mathématiques applicables en couture. Ainsi des figures géométriques souvent  exploitées lors des coupes de tissus sont abordées. Les apprenants étaient agréablement surpris de constater que presque tous les formes et motifs qu’ils appliquent ont leur répondant en géométrie. Le comptage et la mesure ont été aussi abordés.        

         L’Objectif Pédagogique est de leur enseigner des notions immédiatement bénéfiques à leur apprentissage : c’est-à-dire, utiliser les connaissances en mathématiques pour affiner les coupes, concevoir des motifs et modèles, prendre la mesure des clients, les appliquer efficacement …

Le module de formation en Français que nous envisageons leur proposer à la prochaine séance portera sur la maîtrise de l’alphabet français ainsi que les notions de syllabation. Ainsi les apprenants pourront accélérer l’apprentissage de la lecture de façon à les amener à prononcer correctement les mots et lire aisément les textes. Cela leur permettra une autonomisation dans l’apprentissage de la langue et la recherche personnelle, vu leur âge avancé."

 

3.  " La dernière activité du jour porte sur la rencontre mensuelle de suivi  proposée par le              Président de l’Association AUTOUR DE BOHICON, Monsieur Pascal NIGGEL. A notre rencontre avec les filles, nous avons fait le point de mise en œuvre de différentes recommandations précédemment formulées sur l’entretien et l’hygiène de cadre de vie et de soi-même. Ce fut l’occasion pour nous de comprendre que certains bons réflexes  ont été adoptés. Par exemple, le dortoir et les toilettes sont mieux entretenus ainsi que  la cour et l’atelier. L’hygiène corporelle aussi semble être au rendez-vous-même si  la différence de sexe ne nous a pas permis de vouloir tout comprendre. Nous avons profité de l’occasion pour insister sur la nécessité à traiter l’eau de plus avant tout usage. Aux  questions sur leurs préoccupations actuelles et perspectives, les filles sont revenues sur les questions existentielles par la voix de Thérèse, Ida et Fidel :

  • besoin d’alimentation car certaines vivant chez des tuteurs loin de leurs parents n’assurent pas toujours le souper en rentrant les soirs,
  • besoin de vêtement à partir de l’uniforme au travail,
  • les angoisses liées à la prise de diplôme dont le montant fixé par un nouveau décret ministériel est insoutenable,
  • besoin en machine à coudre car certaines  ont une maîtrise pouvant leur permettre de « jobber » à partir des petits commandes qu’elles négocient elles-mêmes,

Il importe de noter que la précarité pousse certaines à la débauche ont-elles fait remarquer. D’autres avouent aussi subir différentes sortes de violences de la part des tuteurs et  même des parents, des anciens prétendants et autres personnes.

     Face à ces préoccupations, nous les avons rassurées que tout se met en œuvre pour régler la question alimentaire. Nous leur avons aussi promis notre soutien face aux questions de violence subies, en collaboration avec les services sociaux et même les forces se l’ordre. Face aux risques liés à l’usage d’eau de pluie, nous comptons leur apporter rapidement des produits de traitement."

DJIDJA, Ayihouidji le 13Mars  2014.

ONG JPSEC-BENIN

 

A tous ceux qui ont déjà participé, merci pour elles. A tous les autres, vous êtes les bienvenus et pourrez constater au fil du temps que nous réalisons ce que nous prétendons.

 

A bientôt.

Des exemples de ce qui se passe à l'orphelinatDes exemples de ce qui se passe à l'orphelinat
Des exemples de ce qui se passe à l'orphelinatDes exemples de ce qui se passe à l'orphelinat
Des exemples de ce qui se passe à l'orphelinatDes exemples de ce qui se passe à l'orphelinatDes exemples de ce qui se passe à l'orphelinat
Des exemples de ce qui se passe à l'orphelinatDes exemples de ce qui se passe à l'orphelinat

Commenter cet article